Combien positionner un site dans le metaverse en SEO ?

Un site qui se lance en SEO part de zéro, que ce soit dans un moteur de recherche comme Google ou bien dans un monde virtuel comme le Metaverse. Il n’a pas d’ancienneté ni de liens, la qualité de son contenu éditorial et/ou de son catalogue ne sera valorisée qu’au fil des mois, par paliers de visibilité successifs sur 3 ans.

1 – Première année : faible visibilité naturelle

La première année du le lancement du site est consacrée à le faire émerger.

Il partira avec un déficit de notoriété face aux concurrents déjà implantés sur le metaverse :

  • leur ancienneté leur donne un avantage dans leur visibilité, déjà connu par ses emplacements visuels dans la réalité virtuelle et ses ambassadeurs humains (sous forme d’avatars)
  • ils bénéficient d’une autorité aux yeux des moteurs de recherche par le nombre de liens avec les autres entités du metaverse : marques, visiteurs réguliers, clients… soit une notoriété forte dans le monde virtuel
  • la marque sera inconnue pour les internautes qui verront le site et ses emplacements virtuels, il subira donc un Taux de visite plus faible que la normale.

A la fin de la première année d’existence, sa visibilité naturelle dans le metaverse sera faible. Disons 20% de l’objectif de trafic final :

  • sa visibilité sera garantie par un intérêt sur sa marque, les avatars des consommateurs viendront grâce à sa réputation, comme dans la vie réelle
  • le site démarrera sa visibilité hors-marque sur une réputation de niche pour certains produits – connu pour être le seul sur son segment
Visibilité naturelle d'un site dans sa première année

Les positions sont instables au début. Le site gagne en visibilité dès que des positions sont stabilisées sur de la long-tail.

2 – Deuxième année : une visibilité dans le metaverse qui décolle

La deuxième année est celle du décollage du site dans sa visibilité.

Le site prend de l’autorité aux yeux des algorithmes de recommandation du metaverse, par ses nouveaux liens avec les autres entités virtuelles et sa notoriété. Si on est dans le cas d’Horizon Worlds de Facebook, les signaux sociaux seront pris en compte comme pour la visibilité d’une page de marque sur le réseau social : nombre d’abonnés et interactions.

Le site subira une instabilité dans sa visibilité, les moteurs de recherche le confronteront au jugement des visiteurs du metaverse : test de mise en avant sur des périodes courtes. La progression se fera par paliers plutôt que d’une manière linéaire.
Le site atteindra 50% de son potentiel en fin de deuxième année.

Deuxième année de lancement d'un site - visibilité naturelle

Les impressions progressent par palier. Les positions sur les requêtes fortes sont variables et amènent des pics de visibilité.

3 – Troisième année : une marque de référence sur son metaverse

La troisième année établit le site comme un acteur de référence dans son univers virtuel, c’est la confirmation. Il approche de la notoriété de ses concurrents au point d’être une référence de même niveau.
Sa visibilité se stabilise sur des requêtes génériques fortes avec un ratio de 20/80 (20% des requêtes apporteront 80% de la visibilité), complétées par les requêtes de niche nombreuses. Sa notoriété de marque et ses engagements sociaux seront parmi les moyennes de référence.
Son potentiel est atteint à 100% en fin de troisième année.

Annexe : Cet article est purement un test de positionnement sur la requête.
Je pense plutôt que les métaverses sont des environnements très cloisonnés et purement commerciaux pour leurs éditeurs, toute présence de tiers (hors utilisateur) sera payante et il n'y aura aucune part pour de l'organique. L'utilisation de NFT dans ces systèmes démontre assez bien leur finalité monétaire.
Our Score
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés