Comment télécharger et installer Qwant ?

Ce début 2017 annonce de bonnes nouvelles à la fois pour les défenseurs de la vie privée et la « Frenchtech » : Qwant lève 18,5 M€ de fonds et sort son application. Téléchargez-la ici.

Une application sans pistage

Dans un écosystème internet où aucun internaute ne vit la même expérience du fait de la personnalisation basée sur les cookies, l’IP, l’historique de recherche et de navigation, un moteur de recherche propose une navigation « privée » par défaut : Qwant. Son application pour iOS et Android est sortie fin janvier et a déjà été installée 115 000 fois.


Télécharger QWANT
application-qwant-android

Au-delà de proposer le moteur de recherche comme sur le site, l’application intègre un navigateur pour faire ses achats sans être pisté, nommé Liberty. De plus, Qwant propose une variété d’applications respectueuse de la vie privée selon son cahier des charges, plutôt à l’opposée de la suite Google Apps, et à essayer et diffuser. Seul inconvénient, comme le site le fait, l’actualité est mise en avant dès l’ouverture… Etre poursuivi par les médias n’est pas quelque chose que l’on recherche activement, on sait bien où les trouver si c’est le cas.

Pouvait-on télécharger Qwant avant l’existence de l’application ?

En tant que moteur de recherche, Qwant n’est à l’origine pas téléchargeable. Profitant de la mauvaise compréhension de 1600 internautes mensuels sur ce qu’est un moteur de recherche, certains ont repéré le potentiel de trafic pour se positionner habilement. « Télécharger google » n’est pourtant qu’à 2400 recherches, mais Qwant n’avais alors pas de navigateur sous sa marque. Le lien de téléchargement n’amenait bien sûr que vers Qwant.com via une redirection.

telecharger-qwant

Télécharger Qwant ? Mais c’est un site web !

telecharger-qwant-resultat

Le « Télécharger » devient « Utiliser / Accéder ». Fallacieux.

Qu’est-ce que Qwant ?

Au-delà, Qwant mérite qu’on s’y intéresse. La protection de la vie privée des internautes est prioritaire, leur navigation n’est pas trackée. C’est déja une tendance incarnée par DuckDuckGo, mais dont les résultats proviennent de l’API de Google. A contrario, Qwant développe son propre index. Niveau fonctionnalités, il propose aussi des moteurs parallèles, dont un d’Images (sans pour l’instant proposer une recherche par images).

Son aspect communautaire est d’avantage développé que Google : les « Carnets » (dont voici un exemple) sont des dossiers publics de curation de contenu par des utilisateurs enregistrés sur Qwant, à la manière de scoop.it. Les articles présents dans des Carnets Qwant sont-ils mieux positionnés dans les résultats de recherche ? Affaire à suivre.

Qwant a par contre pris la tendance française de complexifier son interface. Sa page d’accueil ressemble à un portail comme Yahoo! présentant des actualités et tendances, ce qui n’apporte rien. Heureusement, ils ont eu l’intelligence de proposer une version « Lite » réduite à une barre de recherche simple, avec des résultats filtrés par type de requête.

 

qwant-lite

La simplicité est bien la sophistication suprême.

Comme le présente le rédacteur en chef des Echos, « Qwant n’est pas seulement bon, il est aussi différent« . Suivi par 91% de 1608 votants d’un sondage sur leur site, pour qui Qwant peut se faire une place auprès des géants du secteur.

Pourquoi utiliser autre moteur que Google ?

La vie privée des utilisateurs peut être mise à mal par les autorités de pays étrangers. En principe, l’Union Européenne a mis en place le Safe Harbor, un accord entre la Commission Européenne et le Département du Commerce américain assurant une protection des données vers les sociétés établies aux USA. Les révélations de l’affaire Snowden en 2013 révèlent la réalité : les données personnelles de citoyens européens sont consultées par le FBI et la NSA via des accès cachés aux serveurs des sociétés comme Apple, Facebook et Google. Des mesures de souveraineté numérique peuvent contraindre des sociétés à héberger leurs données dans certains pays afin d’y exercer, exportant ainsi les données personnelles d’européens : c’est par exemple le cas de la Russie.

Comprendre pourquoi une alternative à Google est nécessaire

Comment suivre ses mots-clés sur Qwant ?

Pour l’instant, les solutions de keyword monitoring / suivi de mots-clés préfèrent conserver Yahoo! que miser sur des valeurs montantes. Qwant ne proposant pas réellement de résultats différents selon les utilisateurs et leur IP, historique, etc, un scraping simple devrait suffire.

[Total : 11    Moyenne : 4.7/5]
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés